Articles

Lundi 12 novembre, retour enthousiaste sur une soirée de clôture inoubliable, portée par l’exceptionnel Chœur Mikrokosmos, direction Loïc Pierre.

Samedi 10 novembre, article sur le concert conté du jeudi 8 avec Kaleïvoxcope, et Florence Badol-Bertrand.

Mardi 6 novembre, annonce de la soirée de clôture avec Mikrokosmos

Mardi 6 novembre, retour sur un week-end avec le NLCC

Dimanche 4 novembre, bel article sur le lancement du festival

Mercredi 31 octobre, dernier article dans la presse locale avant le début du festival

Samedi 27 octobre, à la bibliothèque de Firminy, présentation par Fred Morel et Ryan Wilson du vibraphone qu’ils ont créé et qui sera utilisé lors du concert n°4 . 

 

2 octobre 2018: bel article dans Le Petit Bulletin signé Alain Koenigphoto David Philippon

Étoiles, étoiles

Le télescope magique du Corbusier offre à la deuxième biennale de musique vocale contemporaine – Festyvocal – son écrin naturel. Geneviève Dumas, parrainée par Daniel Kawka, a pour la constellation d’Orion les yeux de Chimène.
Étoiles, étoiles

Le maître-mot de l’édition 2018 est assurément la création chorale. Après les célestes Poèmes étoilés de Pascal Descamps en 2016, le poème Télescopes versifiés du jeune poète-musicien Jean Massard, endosse la lourde responsabilité d’inspirer les postulants au concours de composition, organisé pour cette deuxième édition. Pierre Badol, corniste de métier, et vainqueur de l’épreuve, ouvrira donc le bal, avec sa mise en musique du superbe texte. Les autres candidats auront également l’honneur d’être incarnés vocalement par le chœur d’application du festival, composé du Choeur Ondaine, de choristes indépendants et d’étudiants. Artmilles, phalange féminine d’exception, proposera, en miroir, une autre création mondiale avec Nos étoiles mêlées de Nicolas Allemand.

Professionnels “en béton”

Reprenant son souffle après cette luxueuse première, Festyvocal invite trois chœurs de professionnels aguerris : le très “contemporain” New London Chamber Choir, avec la création de Julien Le Hérissier Tes yeux – tes monts – ton âme, le groupe Alter Écho présentant une autre version des Télescopes versifiés, composée par Luis Ernesto Pena Laguna, ainsi qu’une création de Thomas Nguyen Tétralogie d’esthétique. Le très médiatisé chœur Mikrokosmos, assurera la clôture avec les pièces Jumala et La nuit dévoilée, hypnotiques et célestes. Au rang des phalanges amateurs, on retrouvera avec grand plaisir les voix mâles des Amis Réunis, qui – selon leur chef – réservent une jolie surprise aux spectateurs, Agachor, désormais conduit par le très assuré Luc Thelin, la Maîtrise de la Loire et son chef, avec Trois Contes Inuits… Florence Badol-Bertrand, mère du lauréat et musicologue érudite, présentera pour sa part, un “concert conté” intitulé Mon voyage commence à Prague, citant ainsi Le Corbusier. Les ambiances musicales et illustrations vocales seront assurées par le dernier-né des chœurs de chambre ligériens – Kaléïvoxcope – dirigé par son chef, Geneviève Dumas, muse inspiratrice de la biennale.

Septembre 2018: Le bulletin municipal n°86 de la ville de Firminy met festyVocal à l’honneur

19 septembre 2018: En amont du festival, une série de mini concerts est prévue, pour porter la musique dans des lieux insolites. À l’EHPAD des Bruneaux, à Firminy, “Mômes en chœur”, sous la direction de Sylvie Jambrésic, ouvrait la voie.

24 juillet 2018:  présentation du vibraphone qui sera utilisé lors du festival pour le concert de la Maîtrise de la Loire, le 7 novembre, à 19h, en l’église de la Terrasse à Saint Etienne.

27 juin 2018:  Le progrès se fait l’écho de la conférence de presse du 1er juin

7 février 2018:  Le progrès, retour sur l’assemblée générale annuelle


 

28 janvier 2018:  Le progrès, annonce des résultats du concours de composition